J'ai un ado mais je me soigne (Essais et documents) par Olivier Revol

J'ai un ado mais je me soigne (Essais et documents)

Titre de livre: J'ai un ado mais je me soigne (Essais et documents)

Éditeur: JC Lattès

Auteur: Olivier Revol


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Olivier Revol avec J'ai un ado mais je me soigne (Essais et documents)

Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d’ailleurs à quoi bon ? 
« On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n’avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l’impression d’être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. 
L’adolescence n’est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l’enfant à l’adulte qu’il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l’ado lui-même ont un rôle à jouer. 
Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c’est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l’une et l’autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu’elle est. Pas une maladie.

Livres connexes

Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d’ailleurs à quoi bon ? 
« On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n’avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l’impression d’être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. 
L’adolescence n’est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l’enfant à l’adulte qu’il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l’ado lui-même ont un rôle à jouer. 
Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c’est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l’une et l’autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu’elle est. Pas une maladie.Affalé dans un canapé, sa musique en perfusion dans chaque oreille, il est « crevé ». Ranger ses affaires est au-dessus de ses forces. Et d’ailleurs à quoi bon ? 
« On ne peut plus rien lui dire », « Il ne quitte plus sa chambre », « Il veut tout arrêter, les cours, le sport », « Il menace de quitter la maison », « Elle n’avale plus rien. » Désemparés, les parents ont l’impression d’être confrontés à une porte verrouillée dont le code aurait changé. 
L’adolescence n’est pas une maladie. Mais elle peut le devenir. Le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15-25 ans. Tous les ans environ, 40 000 ados tentent de mettre fin à leurs jours. Pour surmonter ce cap difficile, cette métamorphose de l’enfant à l’adulte qu’il est indispensable de réussir, chacun, parents, médecins et l’ado lui-même ont un rôle à jouer. 
Pédopsychiatre, lui-même père de famille, « c’est tellement plus facile avec les enfants des autres !», le Dr Olivier Revol reçoit chaque jour des appels au secours de parents déboussolés face à une planète ado qui leur échappe. Au travers de sa propre expérience de père et de médecin, il livre ici les clés de la réconciliation entre deux générations, parfois en crise l’une et l’autre, pour que cette période de mutation ne soit que ce qu’elle est. Pas une maladie.